Festival de Beaune 2016 – Critique du film Les Ardennes de Robin Pront

Les ardennesPremier long-métrage de Robin Pront, Les Ardennes est à la fois un drame social mais aussi et surtout un thriller noir se passant entre Anvers et le parc naturel des Ardennes dans le sud-est de la Belgique, entre collines et forêts à perte de vue.
A l’origine Les Ardennes est l’adaptation d’une pièce de théâtre (qui ne présente que le dernier acte contrairement au film qui en a 2) du comédien Jeroen Perceval, découvert dans le très bon Bullhead et qui joue également un des premiers rôles ici.
Les Ardennes c’est avant tout une histoire entre deux frères, un cambriolage tourne mal l’aîné Kenneth se fait attraper alors que sa petite copine Sylvie (Veerle Baetens, premier rôle dans Alabama Monroe) et son frère cadet Dave s’en sortent. 5 ans plus tard il sort de prison, toujours aussi fugueux et violent il n’a pas vraiment changé…Son frère en revanche est en couple avec Sylvie aspirant tous les deux à une vie plus rangée; ils n’osent pas pour le moment lui avouer la vérité.

Les Ardennes dépeint une certaine classe sociale plutôt modeste à travers cette ville d’Anvers et les petits boulots de Dave et Sylvie sur fond de Techno . Les amoureux essaient de s’en sortir pour s’installer ensemble, alors que le frère sorti de prison peine à se ré-insérer. Puis doucement le film vire au thriller sombre dans sa seconde partie renforcée par un dénouement dans Les Ardennes sous la neige et en pleine nuit.

Véritable duel fratricide, le trio d’acteurs est formidable interprétant ces personnages brut de décoffrage dans cette atmosphère un peu glauque. Le film ne cache pas ses influences comme le dit son affiche avec notament les premiers films des Frères Cohen mais c’est aussi à l’image du cinéma coréen parfois des ruptures de tons avec des personnages secondaires certes un peu caricaturaux ou des situations quasi loufoque, à l’image de la présence d’un certain type d’animaux dans la forêt (à voir pour comprendre), tout cela dans une ambiance sombre et ce en prenant des directions assez inattendues ou imprévisibles au niveau du scénario.

Encore une fois le cinéma belge nous surprend dans le bon sens du terme, Les Ardennes n’est pas exempt de défauts mais il vaut vraiment le coup d’oeil surtout si vous aimez les films noirs. Il a d’ailleurs reçu dernièrement le prix Sang Neuf lors du dernier festival International du film policier à Beaune.

Les Ardennes sortira le 13 avril au cinéma. vu en VOSTFR lors du Festival de Beaune 2016

Critique Film – Vivarium de  Lorcan Finnegan avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots
Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz
Critique Film – L’Adieu (The Farewell) de Lulu Wang avec Awkwafina, Tzi Ma, X Mayo
Cinéma : Top Films 2019
Noël chez Warner, quelques idées cadeaux #showroomwb

No Comments

Leave a Comment.