Critique du film Grave de Julia Ducournau avec Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella

Grave Premier film de la réalisatrice Julia Ducournau qui ne cache pas ses références, on pense en premier lieu à David Cronenberg, Grave est un film de genre plutôt gore mais pas d’horreur qui, sur fond de cannibalisme traite de plusieurs sujets qui mènent (normalement) le spectateur à réfléchir…

Dans la famille de Justine, 16 ans plutôt surdouée tout le monde est vétérinaire et végétarien. Elle est sur le point d’intégrer sa première année alors que sa soeur aînée y est déjà élève. Dès les premiers jours, elle subit le bizutage et commence notamment par l’épreuve de manger un bout de viande cru…Ce qui va être le début de la révélation de sa vraie nature.

Transformation du corp, pulsions animales, absurdités de la société mais aussi brutalité des sentiments humains voici les thèmes que le film Grave aborde. A travers une mise en scène et montage épisodique l’on suit Justine qui clairement va passer par plusieurs états en perdant son innocence poussée par sa soeur aînée. Grave c’est d’ailleurs également une histoire sororale assez intéressante entre amour, amitié, jalousie, compétition et complicité, les sentiments sont assez forts entre ces deux soeurs qui sont un peu amie et ennemie à la fois.

Grave

Oui i y a des scènes dérangeantes voire WTF (le film est interdit aux moins de 16 ans) mais tout cela sert le propos intelligent du film notamment le pouvoir du déterminisme familiale.

La jeune actrice Garence Marillier est incroyable et bluffante dans ce rôle complexe, sans oublier Ella Rumpf qui joue le rôle de sa soeur et Rabah Naït Oufella qui livrent également une belle performance (vu dans le film Patients).

Grave est un film étonnant qui sans être un film qui fait peur utilise certains de ces codes dans quelques scènes (je pense notamment aux films de zombies, aux films sud-coréens, à Carrie…) ce qui fera sourire de plaisir les amateurs de films d’horreur. Ce n’est pas pour rien qu’il se passe dans une école vétérinaire car il interroge également sur la part animale voire sauvage que chacun d’entre nous a plus ou moins enfouie.

En bref, dans Grave toutes les scènes se justifient, certes d’une manière qui peut déranger les âmes sensibles mais d’un autre côté nous poussent à nous poser beaucoup de questions. Grave bien ! (facile…)

Grave sortira au cinéma le 15 mars 2017. film interdit aux moins de 16 ans. Projection suivie d’un Q/A avec la réalisatrice Julia Ducournau

Sortie VOD – The Informer avec Joel Kinnaman, Rosamund Pike, Clive Owen
Critique Film – Radioactive de Marjane Satrapi avec Rosemund Pike, San Riley
Critique Film – Une Sirène à Paris de Mathias Malzieu avec Nicolas Duvauchelle, Marilyn Lima
Critique Film – Vivarium de  Lorcan Finnegan avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots
Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz

No Comments

Leave a Comment.