Critique : Max de Stéphanie Murat avec Mathilde Seigner, Joey Starr, Jean-Pierre Marielle

Max Synopsis : Max a 6 ans. Elle vit avec son père Toni, un petit voyou au grand cœur. Pour Noël, Max décide de lui offrir Rose, une fille de joie rencontrée dans la rue et qu’elle a prise en affection. Malgré la situation compliquée, Toni va avoir du mal à refuser le « cadeau » de sa fille et devoir cohabiter avec Rose. Au cinéma le 23 janvier 2013

Curieuse et intéressée par l’histoire, oui je l’étais avant de voir Max, cette comédie « vendue » comme un « petit bijou » voire comme un petit diamant dans le genre. En plus, Joey Starr au cinéma cela reste aussi une curiosité, s’il n’a plus rien à prouver côté rap avec NTM ou en solo, après Polisse (que je n’ai toujours pas vu, pas encore, je ne suis pas encore prête, compte tenu du sujet) mais que j’avais apprécié de part sa sincérité et naturel dans Le bal des actrices; je voulais donc voir si son talent d’acteur se confirmait à nouveau . Sans parler de Mathilde Segnier, actrice que j’aime bien, qui peut parfois et aussi agacer, de part son fort tempérament et sa spontanéité.

Et bien, je n’ai pas été déçue. L’histoire est touchante, gentiment drôle, et tout se joue naturellement, sincèrement entre les 4 protagonistes. Je craignais un sur-jeu, « l’exploitation » de l’enfant notamment, et si pendant les 30 premières minutes j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, tout cela est plutôt sincère. Voir le duo Jean-Pierre Marielle et Joey Starr, le vieux père extravagant, un peu fou et le fils, écorché par la vie qui vivent de petits larcins pas toujours très fructueux mais plutôt drôles, tout cela pour survivre et offrir une bel enfance à leur (petite)-fille,, bref on est touché. Mathilde Segnier est dans son rôle sans surprise mais fonctionne aussi à merveille avec un Toni joué par Joey Starr, qu’on imagine d’ailleurs presque comme tel dans la vie, sensible se cachant derrière sa carapace. Sans oublier la jeune actrice qui joue Max, donc pleine de douceur et naturelle.

En bref, Max, c’est vrai c’est une petite pépite pleine d’émotions, on sourit, on pleure, oui j’ai même versé ma larme sur une scène bouleversante jouée par Joey Starr, et malgré tout on ressort avec la banane. C’est une belle petite fable contemporaine assez touchante. A vous (de la) voir.

Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones
Sortie Vidéo – El Reino de Rodrigo Sorogoyen avec Antonio de la Torre
Sortie Vidéo : After, Chapitre 1 – L’adaptation de la célèbre saga littéraire
Critique Film  – Haut perchés de Olivier Ducastel et Jacques Martineau
Sortie Video – Traîné sur le bitume de S. Craig Zahler avec Mel Gibson, Vince Vaughn
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber