Critique : Die Hard 5 Belle journée pour mourir de John Moore avec Bruce Willis, Jai Courtney, Sebastian Koch

Belle journée pour mourirSynopsis : Bruce Willis est de retour dans son rôle le plus mythique : John McClane, le « vrai héros » par excellence, qui a le talent et la trempe de celui qui résiste jusqu’au bout.
Cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment après s’être rendu à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter. Au cinéma le 20 février 2013

Bon bon bon, chouette Bruce Willis est de retour dans un cinquième Die Hard. Il est vrai que le quatrième était très moyen et n’est pas à la hauteur des 3 premiers. Le voilà donc de retour en Russie pour sortir son fiston musclé et espion pris dans un pétrin pas possible. Et là c’est le drame, tout s’enchaîne et rien ne vient sauver le film.
Sans parler du premier quart d’heure qui n’a ni queue ni tête, la suite n’est autre qu’une succession de grandes scènes d’actions interminables. Certes une poursuite de voitures assez impressionnantes même si irréaliste se détache de ce gâchis mais cela ne suffit pas. Les dialogues sont ridicules, mais où est l’humour de John McClane, qui ne fait ici que marmonner et radoter des propos pas vraiment drôles ! Sans parler d’un fils au physique et QI de bovin. Aucune alchimie entre les deux acteurs, des scènes drôles malgré elles, bourrées d’invraisemblances, même en plein Tchernobyl.

En bref, énorme déception ce Die Hard digne de ne pas figurer dans la franchise, c’est un film d’actions sans grande originalité, vraiment quelconque. Oui c’est divertissant mais même si l’on savait qu’il fallait laisser son cerveau au vestiaire, on attendait beaucoup mieux de ce film. Et dire qu’il paraît qu’un sixième opus se prépare, il va falloir se trouver un vrai scénario, approfondir éventuellement le personnage du fils de John McClane et veiller à ce que Bruce Willis et son sourire en coin retournent aux sources comme au bon vieux temps. Finalement, j’ai envie de dire « too old for this shit?! »

Critique Film – Ad Astra de James Gray avec Brad Pitt, Tommy Lee Jones
Sortie Vidéo – El Reino de Rodrigo Sorogoyen avec Antonio de la Torre
Sortie Vidéo : After, Chapitre 1 – L’adaptation de la célèbre saga littéraire
Sortie Video – Traîné sur le bitume de S. Craig Zahler avec Mel Gibson, Vince Vaughn
Rattrapage Vidéo – Monsieur (Sir) de Rohena Gera avec Tillotama Shome, Vivek Gomber
Rattrapage Vidéo – Paradise Beach avec Sami Bouajila, Tewfik Jallab, Mélanie Doutey

1 Comment

Leave a Comment.