Critique du film : Five de et avec Igor Gotesman Pierre Niney, François Civil

Five le film Premier long métrage du jeune Igor Gotesman, Five est clairement destiné à un public qui a le même âge que son casting, c’est à dire entre 20 et 30 ans…Et si vous allez le voir entre potes, vous kifferez certainement encore plus.
Five est une comédie avec 5 amis Julia, Vadim, Nestor, Samuel et Timothée d’enfance qui décident d’habiter ensemble en colocation à Paris. Samuel, entretenu par son père chef d’entreprise prétend qu’il fait des études de médecine alors qu’il ne rêve que d’être comédien et prend des cours de théâtre, Vadim à tendance hypocondriaque est en couple avec Margot mais personne ne le sait, quand Nestor qui fait des études de droit, ne parle pas beaucoup mais a énormément de succès avec les filles et Timothée le gentil souvent stone et un peu bête…
Du jour au lendemain, Samuel se retrouve sans ressources mais décide de ne rien dire aux autres. Il s’improvise alors dealer afin d’assurer au moins la moitié du loyer pour lequel il s’est engagé à payer tous les mois.
A l’image de son casting, Five dégage énormément d’énergie et cela crève les yeux que cette bande est aussi amis dans la vraie vie. Pierre Niney est formidable (comme souvent), François Civil est la révélation du film et les autres complètent l’ensemble assurant leur jeu. Les blagues (potaches), les comiques de situation s’enchaînent et on rigole bien…Même si parfois on est à la limite du lourd (dans le mauvais sens du terme) en dessous de la ceinture pipi et caca compris (bien appuyé).
En gros c’est le parfait film pour s’éclater avec ses copains mais je doute tout de même si les jeunes du même âge se retrouvent en eux. Le bémol du film et du scénario c’est que la morale sur l’amitié ne tient pas vraiment debout avec cette fin un peu mal venue, aucun des personnages n’est réellement attachant, on ne demandait pas des personnes parfaites mais le fils à papa qui se rend compte que la vie c’est trop dur et qu’après tout autant dealer de l’herbe, c’est un peu limite. Peut-être suis-je probablement toooldforthisshit ;) mais on dira que les jeunes spectateurs auront assez de recul et sont très intelligents. Dans tous les cas les dialogues fusent, ils vous feront rire si vous prenez le film tel qu’il est c’est à dire une comédie légère sans prise de tête, sans oublier quelques scènes hilarantes comme celle avec Pascal Demolon…

Five sort au cinéma le 30 mars 2016. Projection suivie d’une session questions / réponses en présence de l’équipe des five potes.

Critique Film – Mutafukaz de Shojirou Nishimi, Guillaume « Run » Renard avec Orelsan, Gringe
Sortie Livre : Je me souviens…500 anecdotes de tournage par Jean-Pierre Jeunet
Critique Film – No Dormirás de Gustavo Hernandez avec Eva de Dominici, Belén Rueda, Natalia de Molina
Avis Vidéo – The Florida Project de Sean Baker avec Willem Dafoe, Brooklyn Prince
Terminé – Gagnez des DVD du film documentaire KEDI – Des chats et des hommes !
Avis Express Film – The Strangers: Prey at Night

No Comments

Leave a Comment.

La planètes des singes : Suprématie