Critique Film : Fences de et avec Denzel Washington, Viola Davis, Stephen Henderson

FencesFences est adapté d’une pièce de théâtre à succès (Prix Pullitzer 1983) que les deux acteurs principaux ont d’ailleurs interprétée plusieurs fois à Broadway. Ils sont d’ailleurs nommés aux Oscars cette année, et c’est parfaitement justifié.

Fences est un drame qui prend place dans les années 50 où l’Amérique est en pleine évolution mais où les afro-américains connaissent encore des difficultés pour se faire traiter sur le même pied d’égalité que les blancs. C’est aussi une histoire familiale où chaque personnalité se découvre au fur et à mesure du film notamment entre contradictions et dilemmes moraux. A travers des épisodes très et trop bavards parfois, l’on prend connaissance du passé de chaque personnage et notamment de Troy Maxson, le chef de famille qui aurait préféré devenir joueur professionnel de base-ball plutôt qu’éboueur pour garantir un toit à sa femme et son fils. Si certaines scènes de dialogues ou de monologues sonnent un peu faux d’autres sont puissantes au niveau émotionnel. On reste captivé, happé par l’histoire, surpris de la tournure de certains événements par l’histoire sans trop savoir où elle va aboutir et ce malgré quelques longueurs dans la première heure notamment.

En bref Fences dont le titre prend plusieurs sens du moins en anglais (clôture, se disputer, receleur…) est très académique dans sa réalisation et son adaptation (trop) théâtrale.

Malgré les défauts évoqués précédemment, Fences est un film fort qui vaut par l’excellente performance de ces acteurs avec en tête Denzel Washington et Viola Davis (vue notamment dans la couleur de sentiments, la très bonne série Murder…) où les deux proposent des scènes mémorables. Entre ségrégation, place de la femme dans la société, filiation, éducation,… Fences balaie de nombreux thèmes dans cette histoire familiale d’antan, qui pour certains, restent d’actualités.

Fences sort au cinéma le 22 février 2017. Vu en VOSTFR.

Critique Film – 1917 de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman
Sortie Blu- Ray – Roubaix une lumière d’ Arnaud Desplechin avec Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier, Antoine Reinartz
Critique Film – L’Adieu (The Farewell) de Lulu Wang avec Awkwafina, Tzi Ma, X Mayo
Cinéma : Top Films 2019
Noël chez Warner, quelques idées cadeaux #showroomwb
Avis Vidéo –  Skin de Guy Nattiv avec Jamie Bell, Vera Farminga, Bill Camp

No Comments

Leave a Comment.