Avis Film – Ça (It) de Andy Muschietti avec Bill Skarsgård, Jaeden Lieberher, Finn Wolfhard

Ca (It) le film Ça est à l’origine un roman de de Stephen King, souvent présenté en trois tomes distincts. Il a fait l’objet d’une première adaptation sur le petit écran, un téléfim éponyme de 3 heures diffusé dans le début des années 90 et dont la première partie a marqué pas mal d’ados (y compris moi) car elle était plutôt efficace. Pour le livre, bien que friande des romans de King, j’avais à l’époque laissé tomber le premier tome en plein milieu découragée pas de nombreuses longueurs, défaut souvent récurrent de l’auteur.

Nous nous trouvons à Derry dans le Maine (Etat fétiche de Stephen King où il habite) vers la fin des années 80, alors qu’il y a un an Bill un ado un peu bègue a perdu son petit frère dans des conditions mystérieuses. L’école vient de finir c’est le début de l’été, ils se retrouvent avec ses copains au sein du « club des Ratés ». Ils ont le point commun d’être la cible des gros durs du collège mais aussi et surtout d’avoir éprouvé leur plus grande terreur face à un terrible prédateur. Le plus souvent celui-ci prend la forme d’un clown effrayant capable de se métamorphoser, que les enfants finissent par appeller « Ça »…

De quoi avez-vous peur ?

A l’instar des films d’horreur des années 90 et leur lot de BogeyMen comme les premiers Freddy (il y a d’ailleurs un clin d’oeil au nightmare on Elm Street dans le film), Ça est une sorte de film d’horreur à la old school avec des moyens actuels. On suit ce groupe d’enfants qui ont chacun leur propre peur matérialisée par l’effrayant Grippe-sou le clown. On va donc vivre avec chacun d’eux ses moment cauchemardesques (hallucinatoires ?) entre la peur d’une peinture, la peur du noir, la peur de son père, la peur d’attraper des maladies,…Qui traduisent souvent des peurs typiques du passage de l’adolescence entre découverte de la sexualité, puberté, emprises des parents, relations sociales, etc.
En plus du côté nostalgique de l’époque qui parlera et plaira surtout aux trentenaires/quarantenaires (j’ai beaucoup aimé les références aux chansons New Kids on the Block…), suivre ce groupe d’enfants à l’instar de ceux que l’on peut trouver dans Stand By Me, Les Goonies, E.T… Est à la fois drôle et touchant. On a beaucoup d’empathie pour cette galerie de personnages attachants et on revit avec eux les peurs que l’on avait au même âge celui où l’on n’est plus petit mais pas encore tout à fait grand.

L’ensemble reste efficace avec une histoire prenante mais sans grandes surprises quant au mystère autour de Ça. Le film comporte quelques défauts comme l’abus des effets sonores lors de l’apparition du clown, je pensais d’ailleurs beaucoup plus sursauter même si certains cadrages/dé-cadrages sont astucieux créant encore plus un malaise. On s’habitue aux apparitions du clown Pennywise « grippe-sou » même si l’on est quand même pas trop à l’aise. Bravo à Bill Skarsgård pour son interprétation !

En conclusion le réalisateur à l’origine du film d’horreur Mamà nous livre une premier chapitre loin d’être décevant. Cette adaptation peut clairement se ranger auprès des meilleures adaptations au cinéma de Stephen King aux côtés Shinning, Misery ou bien encore La ligne verte. On attend vivement le Chapitre 2 qui heureusement pour nous ne sortira pas dans 27 ans mais probablement dans 2 !

Venez flotter en bas avec Ça le 20 septembre au cinéma. Vu en VOSTFR

Sortie VOD – Les enquêtes du Département V : Dossier 64
Critique Film – Apprentis Parents de Sean Anders avec Mark Wahlberg, Rose Byrne, Octavia Spencer
Critique Film – Le Chant du Loup de Antonin Baudry avec François Civil, Reda Kateb, Matthieu Kassovitz, Omar Sy
Sortie Vidéo – Frères Ennemis de David Oelhoffen avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sabrina Ouazani
Critique Film – Alita : Battle Angel de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz
Sortie Vidéo – Burning de Lee Chang Dong avec Yoo Ah-In, Steven Yeun, Jeon Jong-seo

No Comments

Leave a Comment.