Critique Film – Dogman de Matteo Garrone avec Marcello Fonte, Edoardo Pesce

Dogman Inspiré d’un fait divers qui s’est passé dans les années 80 dans la banlieue de Rome, Dogman nous raconte le quotidien de Marcello toiletteur, pensionnaire pour chiens dans un quartier quasi à l’abandon. Petit dealer de coke pour arrondir ses fins de mois et faire plaisir à sa fille, apprécié de tout le monde, il est pourtant persécuté par le caïd du quartier Simoncino un ancien boxeur au physique impressionnant accro à la dope, impulsif et violent qui casse tout sur son passage. Peu à peu Marcello petit homme chétif et gentil va se rebeller et se révéler tels les molosses canins dont il s’occupe.

Réalisé par Matteo Garrone qui avait réalisé le très bon Gomorra sur la Camorra napolitaine et dans un autre registre Tale of Tales, contes fantastiques pour adultes inégaux mais accrocheurs il revient ici avec un film noir et âpre digne d’une tragédie grecque. Un film au scénario assez simple, de vengeance mais d’où l’intérêt au delà de l’aspect social et sociétal, est l’évolution du personnage de Marcello et notamment de ses sentiments, de son comportement jusqu’au point de rupture. Interprété par Marcello Fonte comédien amateur à l’origine gardien de prison, celui-ci a été récompensé au dernier festival de Cannes pour le prix de l’interprétation masculine et c’est amplement mérité. La peur, l’inquiétude où par un simple regard il transmet sa détresse face à la situation dans laquelle il se trouve. Ou bien encore ces moments sous la mer en pleine plongée, partagés avec sa fille qui lui permettent de s’évader de son quotidien opressant jusqu’au moment de l’asphyxie ou presque face à la menace qu’il attend à l’extérieur.

Certes l’ensemble manque un peu de finesse avec la métaphore constante du comportement de Marcello et son bourreau tels des animaux au comportement bestial mais la réalisation, la photographie et l’interprétation en font un drame urbain très réussi.
Dogman est un western moderne même si prévisible jusqu’au dénouement tragique, il reste prenant tant la tension est omniprésente, et nous questionne en tant que spectateur face à une situation quasi sans issue : n’y-a-t-il d’autres choix que la violence pour survivre ?

Dogman sort au cinéma le 11 juillet 2018. Vu en VOSTFR. Film Interdit aux moins de 12 ans.

Critique : My Beautiful Boy de Felix Van Groeningen avec Steve Carell, Timothée Chalamet
Critique Film : Creed 2 de  Steven Caple Jr. avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson
Top Ciné 2018 ou les films que j’ai préférés
Critique Film – Miraï, Ma Petite Soeur de Mamoru Hosoda
Sortie Vidéo – Papillon de Michael Noer avec Charlie Hunnam, Rami Malek, Eve Hewson
Critique Film – Mortal Engines de Christian Rivers avec Hera Hilmar, Hugo Weaving, Robert Sheehan

No Comments

Leave a Comment.