Critique Film – La Loi de Téhéran de Saeed Roustayi avec Payman Maadi, Navid Mohammadzadeh

Grand Prix et Prix de la Critique au Festival International du film policier 2021 à Reims, la Loi de Téhéran est le second film du réalisateur Saeed Roustayi après Life and a day.

En Iran, la sanction pour possession de drogue est la même que l’on ait 30 g ou 50 kg sur soi : la peine de mort. Dans ces conditions, les narcotrafiquants n’ont aucun scrupule à jouer gros et la vente de crack a explosé. Bilan : 6,5 millions de personnes ont plongé. Au terme d’une traque de plusieurs années, Samad, flic obstiné aux méthodes expéditives, met enfin la main sur le parrain de la drogue Nasser K. Alors qu’il pensait l’affaire classée, la confrontation avec le cerveau du réseau va prendre une toute autre tournure…

Bourré d’idées à l’image de cette séquence d’ouverture haletante avec une course poursuite entre des policiers et un trafiquant de drogue, de cette autre séquence où les policiers débarquent dans un repaire de drogués réfugiés dans des canalisations en plein jour sans oublier celle de la prison surpeuplée et bien d’autres, la Loi de Téhéran est un film qui ne vous lâchera pas pendant plus de deux heures.
Préparez vous à une véritable plongée dans les arcanes de la drogue en passant par toutes les strates sociales et administratives, police, prison, justice Iraniennes… La Loi de Téhéran nous livre une facette peu connue de ce pays entre travail acharné de la police, corruption, trafic et consommation de drogues dures.

Asghar Farhadi (La séparation) incarne avec brio ce policier, agent des stups aux méthodes parfois discutables obsédé et obstiné par sa mission pour retrouver l’un des parrains de la drogue Nasser Khakzad (Navid Mohammadzadeh) qui délivre également une sacrée performance en caïd de la drogue. Si certains dialogues sont parfois un peu poussifs et clichés, les deux personnages vont se livrer plusieurs faces à faces psychologiques laissant le spectateur passé par différentes émotions tel un tour de montagnes russes.

La Loi de Téhéran est un vrai polar social avec des scènes d’action époustouflantes, une mise en scène et réalisation ultra maîtrisées oscillant entre fiction et documentaire tant certains passages sont réalistes, loin d’une histoire manichéenne simplifiée de méchants contre les gentils. Probablement l’un des meilleurs films de cette année !

La Loi de Téhéran sort au cinéma le 28 juillet 2021. Vu en VOSTFR

Sortie Vidéo – Voyagers de Neil Burger avec Tye Sheridan,  Lily-Rose Depp
Sortie Vidéo – Sons of Philadelphia de Jérémie Guez avec Matthias Schoenaerts, Joel Kinnaman
Sortie Vidéo – Embattled avec Stephen Dorff, Elizabeth Reaser, Darren Mann
Critique Film – Désigné Coupable de Kevin McDonald avec Tahar Rahim, Jodie Foster, Shailene Woodley
Sortie Vidéo – Shadow in the cloud de Roseanne Liang avec Chloë Grace Moretz
Critique Film – Teddy de frères  Boukherma Avec Anthony Bajon, Christine Gautier

No Comments

Leave a Comment.