Critique DVD : Blackfish documentaire sur les orques en captivité, disponible le 1er juillet

BlackFishSélectionné officiellement lors du festival Sundance 2013, le documentaire Blackfish revient sur l’affaire de la dresseuse du parc aquatique animalier SeaWorld à San Diego, tragiquement décédée lors d’une représentation publique en 2010, déchiquetée par un orque mâle : Tilikum.
Le documentaire s’attache à comprendre ce qu’il s’est passé telle une enquête policière et revient plus de trente ans en arrière, au jour où Tilikum a été enlevé en Islande et arraché à sa mère… Il revient également sur son séjour dans un parc aquatique canadien où il a été mêlé à deux autres morts avant son transfert au SeaWorld de San Diego.
Il met également en parallèle d’autres incidents de ce genre (qui ont entraîné la mort de dresseur pour certains) à travers le monde avec des orques en captivité et met en lumière les témoignages d’ex-dresseurs, anciens collègues de Dawn Brancheau qui a donc soudainement trouvé la mort dans l’exercice de son métier.

Sans vous raconter entièrement le documentaire qui est à la fois prenant, inquiétant, choquant et touchant, on constate que souvent les dresseurs aiment les animaux, aiment leur métier, n’ont pas toujours été conscients des conditions dans lesquelles les orques qu’ils ont cotoyés quotidiennement, étaient arrivés en captivité… On apprend beaucoup du passé de Tilikum avec notamment sa vie imposée en communauté avec d’autres orques, et des incidents, qui malgré son passé de tueur continue à faire des représentations à SeaWorld…Mais surtout à être « conservé » pour la reproduction…Il y a, à ce jour plus de 50 orques en captivité qui contiennent ces gènes…Au-delà de cela, et même si la partie « adverse » de Seaworld n’est pas montrée dans le documentaire, encore aurait-il fallu qu’elle souhaite témoigner, il semble clairement que les conditions en captivité ne sont pas des conditions naturelles pour cet espèce sauvage et ceux malgré l’amour et la relation particulière qu’il existe entre cet animal et ses dresseurs. L’industrie autour de cet animal est si puissante que bien sûr et malheureusement il y aura toujours des accidents mais le simple fait de dire que l’orque vit seulement 25 à 30 ans de moins en captivité qu’en mer résume là le problème. A la fin du documentaire, on comprend pourquoi cet animal peut avoir des comportements agressifs, animal qui au regard du fonctionnement de son cerveau, semble avoir une sensibilité quasi égale à celle de l’homme voire plus forte…Pour avoir vu le spectacle des orques, il y a quelques années, au parc d’Antibes en France, au delà de l’émerveillement de voir cet animal si imposant, de sa performance et de celles des dresseurs, j’étais restée mitigée quant à l’espace dont il disposait, et ce même avec les soins apportés, l’attention des hommes…Blackfish m’a convaincue.
Je préférai faire découvrir à mes enfants, des orques qui évoluent dans leur élément naturel, avec leur propre communauté et qui parcourent des centaines de kilomètres quotidiens, en pleine mer, qu’en captivité…

Synopsis : Tilikum est un orque agressif. En captivité dans un parc aquatique, il a tué trois personnes. Avec l’appuie d’images choquantes, Blackfish fait intervenir des spécialistes qui luttent pour le maintien de ces animaux à l’état sauvage. Disponible en DVD le 1er juillet 2014.

Critique Film : Creed 2 de  Steven Caple Jr. avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson
Critique Film – Miraï, Ma Petite Soeur de Mamoru Hosoda
Sortie Vidéo – Papillon de Michael Noer avec Charlie Hunnam, Rami Malek, Eve Hewson
Sortie Vidéo – The Guilty de Gustav Möller avec Jakob Cedergren, Jakob Ulrik Lohmann
Critique Film – Mortal Engines de Christian Rivers avec Hera Hilmar, Hugo Weaving, Robert Sheehan
Critique Film – Pupille de Jeanne Herry avec Elodie Bouchez, Sandrine Kiberlain, Gilles Lelouche

No Comments

Leave a Comment.