Critique Série : Helix saison 1, par le créateur de Battlestar Galactica

Helix SérieSortie en vidéo début Juillet Helix, la nouvelle série du créateur de Battlestar Galactica (qui n’est en fait que le producteur exécutif) ne se passe plus dans un futur lointain mais proche. Nous sommes envoyés en compagnie d’une équipe d’experts et de scientifiques dans une station de recherche (très moderne) en plein Arctique, où sévit un virus mortel qui commence à contaminer tous les chercheurs s’y trouvant…L’équipe va devoir éradiquer cette maladie, sachant qu’il y a des liens affectifs entre les sauveurs et certains contaminés. Si l’on pense rapidement au film The Thing pour l’environnement glacial perdu en plein Pôle Nord, la comparaison s’arrête là. On est finalement plus en face d’un film de zombies futuristes, puisque ce virus transforme les contaminés en morts-vivants très vifs et résistants, au sang noir. et aux veines apparentes. Au début,  l’intrigue même si classique est très prenante, présente son lots de rebondissements, parfois certes prévisibles, avec des petits moments inattendus (souvent zombiesques) qui vous feront sursauter.  L’histoire, s’avère en fait plus compliquée que le postulat de base et se dessine au fur et à mesure des treize épisodes que compte cette première saison, avec de nombreux mystères qui se dévoilent assez rapidement sans laisser de questions sans réponses assez longtemps…

Le point faible majeur de la série reste le charisme des personnages principaux car il est proche de zéro, ils sont malheureusement loin d’être attachants et convaincants. Finalement ce n’est pas bien grave car encore une fois, même s’il y a certains clichés, des invraisemblances,  des effets spéciaux un peu cheap  notamment pour les scènes d’extérieur en plein blizzard, on regarde avec plaisir et on veut savoir le dénouement final, tant il y a de rebondissements et nouveaux éléments qui s’ajoute à une certaine mythologie dont on a envie de tout comprendre tout en sachant, que contrairement à certaines séries, nous avons les réponses rapidement.

A noter que les musiques et chansons utilisées pour soutenir certaines scènes parfois tendues ou horribles sont en total décalage niveau intensité et paraissent légères quant à la gravité tel le très court générique… Cependant les paroles font souvent le lien avec les événements, ce qui pourra faire sourire les plus attentifs.

La fin du dernier épisode annonce une seconde saison totalement différente et nous envoie directement à Paris (on passe sur les décors maladroits et nos célèbres  2CV ;-)…Ce qui peut totalement être l’opportunité pour les créateurs et scénaristes de renouveler la série, tout en conservant un fil rouge et certains personnages. On l’attend donc avec beaucoup de curiosité et bien sûr pour connaître la suite du Cliffhanger qui semble offrir une nouvelle direction à cette série de SF qu’est Helix.

Critique Film – Alita : Battle Angel de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz
Critique Film – Mortal Engines de Christian Rivers avec Hera Hilmar, Hugo Weaving, Robert Sheehan
HP, La Nouvelle Série OCS Signature
Sortie Vidéo – Hotel Artemis de Drew Pearce avec Jodie Foster, Sterling K. Brown, Dave Bautista
Vingt-Cinq , nouvelle série Signature OCS diffusée dès le 25 Octobre sur OCS Max et en intégralité sur OCS Go
Sortie Vidéo – Dans la Brume de Daniel Roby avec Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin

No Comments

Leave a Comment.