Critique du film : Man on High Heels – Grand Prix du Festival de Beaune 2016

Man on high heelsPrésenté en compétition officielle lors du Festival International du film policier Beaune 2016, Man on High Heels est revenu avec deux prix et pas des moindres : le prix de la critique et le grand prix. Man on High Heels est l’histoire de Ji-wook un policier aux méthodes hors normes, craint de tous aussi bien des malfrats que de ses collègues, un policier aguerri au corp plein de cicatrices. Alors que deux frères mafieux redoublent de moyens pour prendre le pouvoir, que sa collègue poursuit un serial killer, Ji-wook n’a qu’une seule idée en tête prendre sa retraite pour enfin changer de sexe.

Difficile en début de film d’être totalement surpris(e) par ce Nième film policier coréen tant certains passages (et notamment la scène d’ouverture « typique » du genre) sont somme toute, assez classiques avec notamment son lot de scènes violentes et sanglantes teintées d’humour propre aux films asiatiques. Pourtant Man on High Heels m’a finalement emballée et finalement surprise entre twists, multiples changements de rythmes et de tons. On pourra peut-être parfois lui reprocher des scènes un peu trop mielleuses qui manquent d’émotions et frôlent le cliché.
Certaines batailles sont magnifiquement chorégraphiées, que dire de celle sous la pluie où le héros et son parapluie nous éblouit et met à terre ses adversaires…Sans oublier d’autres gun fight assez stylisés. Mais surtout Man on High Heels n’est pas qu’un simple film policier. Avec cette thématique du transgenre, cette quête personnelle du héros transsexuel en pleine mutation qui débute une long voyage pour changer de sexe le film prend un tout autre sens. Parfois maladroit, caricatural dans sa démarche, le personnage en devient touchant et fait oublier la dureté de son métier ou du moins la personnalité qu’il endosse lorsqu’il le fait. Belle interprétation de l’acteur Cha Seung-Won au passage pour ses rôles réputés assez viriles au pays du matin calme qui livre ici une nuance dans son jeu. Aussi, le film n’est pas dénué d’humour ni de folie (âmes sensibles au sang s’abstenir) et pour tout cela le film n’est pas un simple policier d’action divertissant.

En bref Man on High Heels a été également mon coup de coeur et ma préférence lors du festival de Beaune 2016. Avec ces histoires et sous histoires secondaires, ce mélange de (trans)genres entre mélo, romantisme, policier, Man on High heels par son esthétisme soigné, son interprète principal et sa quête personnelle qui n’est autre que le changement de sexe en font également un film sur la différence et l’acceptation de soi assez original. Finalement sensible mêlant à la fois grâce et violence à l’image de cette homme en haut talons rempli de contradictions, le cinéma coréen nous montre encore qu’il a plein d’atouts.

Man on High Heels sort au cinéma le 20 juillet 2016. Vu en VOSTFR

Livre – Gastronogeek Special Kids de Thibaud Villanova
Rattrapage Vidéo – Spiderman: New Generation
Critique Film – Séduis moi si tu peux (Long Shot) de Jonathan Levine avec Charlize Theron, Seth Rogen
Livre Cinéma – 100 Grands Films Pour Les Petits de Lydia et Nicolas Boukhrief
Critique Film – Nous Finirons Ensemble de Guillaume Canet avec François Cluzet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche
Critique Film – Ne Coupez Pas ! de Shin’ichirô Ueda

No Comments

Leave a Comment.