Critique Film – Terminator : Dark Fate avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Mackenzie Davis

Terminator Dark Fate Oubliez toutes les suites ou films faits depuis l’excellent Terminator 2 : Le jugement dernier jusqu’à aujourd’hui. Oui il y en a eu trois : Terminator le soulèvement des machines, Terminator Renaissance et Terminator Genisys. Et c’est plutôt facile car tous sont plutôt médiocres. Alors que vaut cet Nième opus qui se situe quelques années après Terminator 2 ?

Cours Dani, cours !

L’introduction nous pose le contexte. Skynet a été éliminé grâce à Sarah Connor et son fils John, la fin de l’humanité n’a pas eu lieu mais son fils s’est tout de même fait tué par un autre Terminator envoyé pour l’éliminer après l’échec du T-1000. Et une autre intelligence artificielle similaire à Skynet menace le sort de l’humanité…
Puis nous voilà de nos jours, à Mexico où Dani Ramos (Natalia Reyes), 21 ans, travaille sur une chaîne de montage dans une usine automobile. Celle-ci voit sa vie bouleversée quand elle se retrouve soudainement confrontée à 2 inconnus : d’un côté Gabriel (Gabriel Luna), une machine Terminator des plus évoluées, indestructible et protéiforme, un « Rev-9 », venue du futur pour la tuer ; de l’autre Grace (Mackenzie Davis), un super-soldat génétiquement augmenté, envoyée pour la protéger.

Les deux femmes vont heureusement pour elles croiser sur leur route Sarah Connor (Linda Hamilton) qui, avec l’aide d’une source mystérieuse, traque les Terminators depuis des décennies et les aider dans leur fuite.

I’ll be back

C’est avec plaisir que l’on retrouve Linda Hamilton dans son rôle phare plus badass que jamais, bien sûr aussi Schwarzie en T-800 qui s’est humanisé et qui apporte un peu d’humour ainsi qu’une pause bien méritée au bout d’une heure de film où les scènes d’actions se sont enchaînées non-stop. Mention aussi pour la jeune Mackenzie Davis que l’on reverra très certainement avec des rôles de premiers plans comme celui-ci. Malheureusement Gabriel Luna qui interprète le méchant n’est pas aussi charismatique que Schwarzenegger ou Robert Patrick à l’époque, il reste tout de même très menaçant, et ce grâce à de très bons effets spéciaux !

Terminator Dark Fate

Terminator Dark Fate se résume à être une grande course poursuite ou chasse à « l’homme » la femme avec très peu de temps morts, comme les deux premiers films, mais la surprise en moins.

En bref Terminator Dark Fate n’apporte pas grand chose à la franchise certes mais c’est plutôt un très bon Blockbuster et pour le coup une bonne surprise. Il titille notre nostalgie tant il reprend beaucoup des deux premiers films dans son déroulement mais sans jamais les égaler. C’est une bonne copie remis au goût su jour et il a le mérite au passage de mettre en avant des femmes et des seniors, ce qui n’est pas chose commune dans un Blockbuster !

Terminator Dark Fate sort au cinéma le 23 Octobre 2019. Vu en VOSTFR

Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Avis Vidéo – Série The Purge Saison 1 disponible en Blu-ray et DVD
Critique Film – Hors Normes de Eric Toledano, Olivier Nakache avec Vincent Cassel, Reda Kateb
Livre – Stephen King à l’écran, une rétrospective des adaptions au cinéma et à la télé
Critique Film – Maléfique, Le pouvoir du mal avec Angelina Jolie, Elle Fanning

No Comments

Leave a Comment.