Critique – Nomadland de Chloé Zhao avec Frances McDormand, David Strathairn, Gay DeForest

Récompensé par 3 Oscars et pas des moindres puisque ce sont ceux du meilleur film, meilleure réalisation pour Chloé Zhao et meilleure actrice pour Frances McDormand. Nomadland est l’adaptation d’un livre éponyme d’une journaliste américaine décrivant la vie de seniors « nomades » touchés par la crise des subprimes.

Après l’effondrement économique de la cité ouvrière du Nevada où elle vivait, Fern la soixantaine (Frances McDormand) veuve, décide de prendre la route à bord de son van aménagé et d’adopter une vie de nomade des temps modernes.

A la limite du documentaire Nomadland frappe par son autenthicité et nous emmène avec ces laissés pour compte à l’âge de la retraite, qui ont décidé de vivre tels des nomades à bord de leurs vans aménagés en camping-car pour la majorité plutôt vétustes. Une situation où ils sont souvent seuls, face à leurs blessures du passé pour tenter de les affronter ou les oublier à travers un voyage au find fond de l’Amérique.
Du Nevada, en passant par l’Arizona jusqu’au Nebraska, ces seniors se regroupent ponctuellement sur leurs lieux d’étapes pour trouver un peu de réconfort, de compagnie et de solidarité. Ils sont obligés de travailler malgré tout pour survivre , de faire des petits boulots pas toujours adaptés à leurs conditions physiques entre récolte de betterave, préparateurs de commandes pour le géant mondial de l’ecommerce ou encore agents d’entretiens dans des campings.
Les paysages sauvages et naturels à perte de vue sont magnifiques soutenus par une musique au piano de Ludovico Einaudi parfois un peu trop présente mais renforçant le tourbillon d’émotions qu’exprime tout en pudeur le personnage principal Fern. Frances McDormand est encore incroyable, toute en retenue mais à la fois pleine de justesse face aux autres acteurs qui ne sont pas des professionnels…

Nomadland est un touchant road movie contemplatif ( la photographie est magnifique) à la fois intimiste et rempli d’émotions qui nous dépeint des « retraités », bien loin du rêve américain, forcés de survivre dans un monde qui ne leur a pas laissé beaucoup de choix et qui malgré tout embrasse une certaine liberté. Une leçon de résilience à méditer.

Nomadland sortira au cinéma le 9 juin. Vu en VOSTFR

Critique Film – Désigné Coupable de Kevin McDonald avec Tahar Rahim, Jodie Foster, Shailene Woodley
Sortie Vidéo – Shadow in the cloud de Roseanne Liang avec Chloë Grace Moretz
Critique Film – La Loi de Téhéran de Saeed Roustayi avec  Payman Maadi, Navid Mohammadzadeh
Critique Film – Teddy de frères  Boukherma Avec Anthony Bajon, Christine Gautier
Critique Film –  Sans un bruit 2 de John Krasinski avec Emily Blunt, Cillian Murphy
Critique Film – La Nuée de Just Philipot avec Suliane Brahim, Sofian Khammes, Marie Narbonne

No Comments

Leave a Comment.