Livre : Mel Gibson le bon, la brute et le croyant de David Da Silva

Mel Gibson livreActeur inconnu à ses débuts, adulé et vu comme une valeur sûre à Hollywood, réalisateur oscarisé et puis pestiféré avec son controversé « La Passion du Christ » sans oublier de multiples déboires personnels et des propos odieux : Mel Gibson est une star qui suscite le débat.

C’est à travers sa filmographie et son parcours personnel que l’auteur David Da Silva également historien du cinéma et enseignant nous dresse le portrait de cet acteur sans aucun doute talentueux. Au fur et à mesure de cet lecture passionnante, il nous démontre les points communs entre le choix de ses films en tant qu’acteur, réalisateur et le parcours du Christ entre succès, passion et résurrection. Bourré de références, pas toujours très lisibles mais appuyant ou démontrant le propos de l’auteur Mel Gibson le bon la brute et le croyant est un livre à lire pour peu que vous vous intéressiez à lui.

C’est notamment en citant des films majeurs plus ou moins connus,de Mad Max à Tu ne tueras point, en passant par La Rivière, Blood Father ou L’Arme Fatale que l’auteur les analyse, citant à la fois des scènes clés tout en faisant un parallèle avec ce qu’il vit en dehors des plateaux de cinéma.

Pour ma part Mel Gibson a toujours été un de mes acteurs préférés j’ai d’ailleurs vu 90% de sa filmographie. Il est vrai que mon attention s’est aussi largement détachée de lui après ces déboires avec l’une de ses partenaires, ces propos totalement borderline ce qui a d’ailleurs marqué le début de sa traversée du désert. Le Livre Mel Gibson le Bon, la Brute et le Croyant nous replonge donc dans certains de ses films nous démontrant qu’il l’est l’un des meilleurs acteurs et réalisateur d’Hollywood. S’il a joué dans des films lui permettant de toucher un gros chèque, il a souvent interprété des personnages complexes, des hommes se battant souvent contre eux-mêmes et ou avec une double personnalité. Martin Riggs dans la franchise l’Arme Fatale, Justin Mc Leod dans L’Homme sans visage, Mad Max, Fletcher dans Les Révoltés du Bounty en sont des exemples. L’importance de la famille, la figure paternelle, la religion sont des thèmes récurrents que l’on retrouve beaucoup dans la carrière de Mel Gibson.

Ancien alcoolique il a également remonté la pente petit à petit avec l’aide Jodi Foster dans le complexe du castor puis des films sortis directement en vidéo d’assez bonnes factures pour ce genre de série B avec Kill the Gringo ou encore Blood Father. Après tu ne tueras point il semble être à nouveau reconnu dans l’industrie du 7ème art. Il a notamment tourné le film « The Professor and the Madman » avec Sean Penn et va notamment réaliser L’histoire authentique du Destroyer USS Laffey durant la guerre du Pacifique qui fut la cible d’une vingtaine attaque de kamikazes japonais avec au casting Mark Wahlberg.

Mel Gibson Le Bon, La Brute et Le Truand est maintenant disponible en librairie

Critique Film – Mortal Engines de Christian Rivers avec Hera Hilmar, Hugo Weaving, Robert Sheehan
Critique Film – Pupille de Jeanne Herry avec Elodie Bouchez, Sandrine Kiberlain, Gilles Lelouche
Critique Film – Les Veuves de Steve McQueen avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki
Les Banquets d’Asterix® , le nouveau livre Gastronogeek de recettes  – Thibaud Villanova
Critique Film – Le Grand Bain de Gilles Lellouche avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde
Sortie Vidéo – En Guerre de Stéphane Brizé avec Vincent Lindon

No Comments

Leave a Comment.