Critique Film – Dumbo de Tim Burton avec Colin Farrell, Michael Keaton, Danny DeVito

DumboDans la lignée de ces remakes de classiques en prises de vues réelles plus ou moins réussies, Le Livre de la Jungle, Cendrillon, La Belle et la Bête, Alice aux pays des merveilles dont ce dernier avait été réalisé par Tim Burton, voici Dumbo. En effet le réalisateur revient avec le « live-action » de ce Disney âgé de 80 ans, que les plus jeunes n’ont pas forcément vu.
Cette version reprend des scènes classiques du dessin animé mais introduit également de nouveaux personnages et fait abstraction de certains comme la souris Timothée.

Ici c’est Holt Farrier (Colin Farrell), veuf et ancienne gloire du cirque qui voit sa vie complètement chamboulée au retour de la guerre. Max Medici (Danny DeVito), propriétaire d’un chapiteau en difficulté, le recrute pour s’occuper d’un éléphanteau aux oreilles disproportionnées qui vient de naître au sein de son cirque en perdition. Celui-ci devient rapidement la risée de la troupe en plus d’être moqué du public. Mais quand les enfants de Holt (Nico Parker et Finley Hobbins) découvrent que celui-ci peut voler, l’entrepreneur persuasif V.A. Vandevere (Michael Keaton) et l’acrobate aérienne Colette Marchant (Eva Green) entrent en jeu pour faire du jeune pachyderme une véritable star…

Après une introduction somme toute assez classique mais malgré tout plaisante sous la patte de Tim Burton pour l’atmosphère, le décor et la mise en scène, Dumbo nous emmène avec lui et on suit avec plaisir ses aventures. Les effets spéciaux ne sont pas toujours parfaits quant au rendu du petit éléphanteau mais cela n’entache pas vraiment le film.

Le casting envoie du lourd, Danny deVito nous fait dire que l’on aimerait volontiers le voir plus souvent tant il accapare l’attention et la place à chacune de ses apparitions. Colin Farrell se bonifie de films en films et Eva Green fait le job. Les enfants sont touchants et si j’étais loin de verser une larme, Dumbo comporte quelques scènes où l’émotion est bien présente et où les plus sensibles pourront sortir leur mouchoir.

En bref, on ne retrouve pas le Tim Burton au sommet de son art qu’on avait adoré avec les Batman, Edward aux mains d’argent, Big Fish ou bien encore Charlie et la chocolaterie, mais on retrouve un peu de chacun de ses films dans Dumbo aussi bien au niveau du thème que de la réalisation. Tim Burton aenfin réussi à faire un Disney en y apportant sa touche.
Dumbo c’est un peu la mise en lumière de ceux qui sont différents de la majorité, de ceux qui sont particuliers, thème souvent traité dans les films Burtonien, c’est aussi le sens de la famille, la solidarité et somme toute peut-être aussi la critique de puissants conglomérats d’Entertainment…Dans tous les cas, Dumbo est un live action réussi pour toute la famille et, qui va plus loin que le dessin animé au niveau du scénario.

Dumbo sort au cinéma le 27 mars 2019. Vu en VOSTFR. Projection précédée d’une séance Q/A en présence de Tim Burton et Eva Green.

Avis Vidéo –  Skin de Guy Nattiv avec Jamie Bell, Vera Farminga, Bill Camp
Critique Film – A Couteaux Tirés avec Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas, Jamie Lee Curtis,
Critique Film – La Reine des Neiges 2 avec les voix avec Emmylou Homs, Charlotte Hervieux, Dany Boon
Critique Film – J’accuse avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
Critique Film – Le Mans 66 (Ford v Ferrari) de James Mangold avec Matt Damon, Christian Bale
Avis vidéo – Terra Willy, Planète Inconnue avec la voix de’Edouard Baer

No Comments

Leave a Comment.