Critique du film – Ready Player One de Steven Spielberg

Ready Player OneAlternant films historiques et plutôt académiques avec des blockbusters ou films plus légers mais non moins intéressants, le maître Steven Spielberg nous livre cette fois-ci Ready Player One qui fait partie de cette dernière catégorie. Adapté du roman éponyme et best-seller de Ernest Cline, ce n’est pas vraiment la première adaptation de livres SF que le réalisateur fait. Après Jurassic Park, Le Monde Perdu, A.I, Minority Report, La Guerre des Mondes, le réalisateur est plutôt habitué à ce genre sans oublier qu’il a lui même écrit l’un de ses premiers films (cultes) sur ce thème : rencontre du troisième type.

La Quête du Graal

Ici nous sommes en 2045. Les êtres humains vivent dans des taudis voire des bidonvilles et se réfugient dans un univers virtuel appelé l’OASIS grâce à leur casque VR et autres accessoires. Ce monde a été créé par le brillant feu James Halliday. En bon geek il a caché des Easter Eggs (oeufs de Pâques) dans ce monde fait en image de synthèses…Celui qui les découvrira, représentées notamment par 3 clés héritera de sa fortune et prendra le contrôle de l’OASIS. Alors que la compétition bat son plein entre particuliers de tout âge et autres entreprises/usines à joueurs spécialement créées pour les trouver, le jeune Wade Watts sous l’identité de son avatar Parzival décide de se lancer à leur recherche. Si ce nom ne vous dit rien sachez que c’est un des chevaliers de la légende du roi Arthur, celui qui a trouvé le Graal…Le Graal oui vous savez dans Indiana Jones et la dernière croisade…

Joyeuses Pâques

Et oui des références il y en a un pléthore dans Ready Player One, Spielberg nous balance un peu près 30 ans de Culture Pop des 80’s aux années 2000. De quoi satisfaire plein de monde aussi bien au niveau cinéma, Comics mais surtout jeu vidéo. En effet une grande partie du film se passe dans le monde virtuel où tout les joueurs ont l’apparence de son avatar connu ou pas (à vous de les trouver ! ). Dès le début j’ai eu un peu de mal je me suis dit c’est un remake de Mia et Moi ou Arthur et je ne sais plus quoi…Oui j’exagère mais cet aspect peut rebuter certains téléspectateurs.rices. Le film alterne les scènes dans le monde réel et virtuel.

Heureusement que Spielberg est aux commandes car dans les deux cas c’est ultra maîtrisé, les scènes d’actions sont quasi parfaites, ma préférée étant la course de voitures dans l’OASIS avec ses véhicules mythiques comme la moto d’Akira, la Delorean de Retour vers le Futur, Christine de Stephen King où même le camion de l’agence tous risques…Sans parler de certains personnages qui s’invitent sur le parcours…Je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte sans parler que j’ai dû en manquer.

Ready  Player One

Côté acteurs, le jeune Tye Sheridan déjà vu dans Détour, X-Men Apocalypse et la jeune Olivia Cook vu dans la série Bates Motel sont convaincants et en deviennent attachants.

Même joueur joue encore

En bref, Ready Player One est un concentré des films estampillés « Amblin » avec ces aventures où les enfants ou ados mènent la cadence. Ici le pouvoir se coonvoite entre les joueurs et l’empire capitaliste qui rôde, qui veut réguler, surveiller ce monde dématérialisé…Ca vous fait penser à quelques chose ? Ready Player One est aussi un film qui prône l’amitié et ses valeurs sans oublier que rien ne vaut la vie IRL, la vraie, que telle une drogue les écrans sont à consommer avec modération. Ready Player One sera probablement un film emblématique pour plusieurs générations mais qui pourra rebuter si vous n’avez pas de culture Geek. Pour ma part je rembobinerai bien la cassette pour revoir le film et appuyer à nouveau sur Play !

Ready Player One sort au cinéma le 28 Mars 2018. Vu en VOSTFR

Rattrapage Vidéo – Paradise Beach avec Sami Bouajila, Tewfik Jallab, Mélanie Doutey
Critique Film – Dumbo de Tim Burton avec Colin Farrell, Michael Keaton, Danny DeVito
Critique Film – Alita : Battle Angel de Robert Rodriguez avec Rosa Salazar, Christoph Waltz
Sortie Vidéo – Peppermint de Pierre Morel avec Jennifer Garner
Critique Film : Creed 2 de  Steven Caple Jr. avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson
Sortie Vidéo – Papillon de Michael Noer avec Charlie Hunnam, Rami Malek, Eve Hewson

No Comments

Leave a Comment.